Mathieu Kassovitz – La Haine, 25 ans après

En 2019, au moment de la sortie des Misérables, La Haine était de nouveau sur toutes les lèvres. Parce que le film de Ladj Ly s’intéressait lui aussi aux bavures policières, parce qu’il mettait en lumière la vie en banlieue et parce qu’il se présentait comme une suite logique du long-métrage de Mathieu Kassovitz. Un an plus tard, rien n’a réellement changé : de nouvelles bavures ont eu lieu, des manifestations ont éclaté et La Haine est de nouveau au cinéma, à l’occasion de ses 25 ans. La seule différence, finalement, c’est que son réalisateur semble aujourd’hui enclin à revenir sur les coulisses de son chef-d’œuvre. Enfin, pas trop longtemps non plus : 25 minutes à peine. Le temps pour lui d’expliquer la genèse du film, de raconter les coulisses de la scène du barbecue sur le toit de l’immeuble d’Hubert et de pester longuement contre ces journalistes qui préfèrent l’interviewer plutôt que d’aller sur le terrain. Ce qui n’est pas faux, certes, mais dans ce cas, pourquoi se prêter au jeu promotionnel ? Sacré Kasso !