Sam Tiba : “À la maison, on était plus IAM que NTM”

En marge de Club Cheval, Sam Tiba s’est fait un nom au sein du rap français. Ces dernières années, on le retrouve dans les crédits des albums d’Isha, 13 Block, Swing ou Zola, confirmant l’audace d’un genre musical plus que jamais ouvert à l’inconnu. Rencontre avec un homme de l’ombre qui gagne à être connu, tandis qu’il s’apprête à sortir 64 AD, son tout nouvel EP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *